Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog-Gil-savoie

L'étagement de la végétation à Séez - Les forêts à Séez

 

Etagement de la végétation

( texte, carte IGN et photo )

( reprise de la page géographie )

 

 

Une végétation assujettie à l’altitude


 

L’abaissement graduel de la température au fur et à mesure que l’on s’élève détermine un étagement de la végétation.

 

D’autres paramètres déterminent également la répartition de la végétation :

 

  • l’exposition : les versants nord, peu exposés au soleil sont avant tout couverts de résineux, l’adret est plus largement occupé par les prairies et les forêts de feuillus.
  • les précipitations,
  • la nature des sols.

 

La végétation naturelle alpine de Séez est répartie selon quatre étages :

 


 

L’étage collinéen (jusqu’à 800 m)

 

Les essences rencontrées sont des frênes, bouleaux, acacias, des érables, des pins

sylvestres. Les frênes dominent disposés en bosquets ou en isolés dans les prairies,

en cordons boisés le long des ruisseaux ou en alignement le long de la voie vers le

Besset. On y trouve également près des habitations, pommiers, poiriers, cerisiers,

pruniers, noyers, ils composent les vergers.

Le fond de vallée de l’Isère, humide, est colonisé par l’aulne blanc, l’aulne glutineux,

le frêne, les saules, les peupliers,…

 


 

L’étage montagnard (de 800 m à environ 1600 m)

 

Au fur et à mesure que l’on s’élève, apparaissent épicéas, sapins et pins ; vers 1300

m, ceux-ci remplacent totalement les feuillus. La forêt des Ecudets est composée de

pins et d’épicéas jusqu’à environ 1600 m. Le bois des Bochères est composé de pins

sylvestres. La forêt de Malgovert est composée d’épicéas et d’aulnes verts colonisant

les couloirs d’avalanches.

Quant aux frênes, bouleaux, merisiers et noisetiers, ils reboisent les espaces

agricoles abandonnés de ces versants.

 


 

L’étage subalpin (de 1600/1800 m à 2000 m)

 

Le niveau est celui des alpages, le froid impose dans cet étage les arbres les plus

résistants : épicéas, mélèze épars.

Une lande arbustive couvre par endroit les prairies d’alpage : aulnes verts («

arcosses »), rhododendrons, airelles, genévriers, bruyère. Autrefois détruites par le

pacage et le piétinement des animaux, aujourd’hui, avec la diminution de la pression

agricole, ces essences ne cessent de croître.

 


 

L’étage alpin (entre 2000 et 3000 m)

 

Les pâturages cèdent progressivement la place à la pierre. Le sol est dépourvu

d’arbres, ils sont remplacés par une steppe.

Le nanisme gagne toutes les espèces.

 

 

 

 

Etude de documents : photo et extrait carte IGN

 

Pour comparer l'évolution du paysage : 2 photos 1956 et 2010

 

  Séez en 2010

 

seez_250304.jpg

 

Séez en 1956

seez-1956.jpg

 



seez-ign-foret.jpg

 

étage1

 

étagement végétation

 

montagne-adret-ubac

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article